http://www.linuxcodex.fr

Les claviers modernes vulnérables aux techniques Tempest Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-10-2008
Deux chercheurs de l’EPFL ont mis en ligne une démonstration vidéo d’interception des émanations électromagnétiques relatives à des claviers USB et PS/2.

TEMPEST désigne une technique pour convertir en données intelligibles les rayonnements électromagnétiques émis par des ordinateurs.

Ces rayonnements peuvent être captés comme n'importe quelles ondes électromagnétiques (radio, etc.), ce qui permet d'espionner un ordinateur à distance et sans avoir à le « pirater » (il n'est même pas nécessaire qu'il soit équipé d'un modem). Par exemple, en détectant les rayonnements émis par les câbles électriques du clavier, on peut détecter les touches tapées. De même, avec le câble de l'écran, il est possible de connaître les images qui y sont affichées.

Le nom TEMPEST a été inventé par les services américains (notamment la NSA) pour désigner ce phénomène et les mesures de sécurité pour les éviter.

La signification de l'acronyme TEMPEST n'a pas été révélée, et de nombreuses hypothèses ont été faites à ce sujet :

* Transient Electro-Magnetic PulsE Surveillance Technology
* Transient Electro-Magnetic Pulse Emanation STandard
* Transient Electro-Magnetic Pulse and Emissions Suppression Testing
* Transient Electro-Magnetic Pulse Emanation Survey Technology

Peu de recherches publiques sont disponibles sur ces techniques, en particulier en ce qui concerne les claviers, a fortiori les modèles les plus récents.


Deux chercheurs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Martin Vuagnoux et Sylvain Pasini, qui appartiennent au LASEC, le laboratoire de sécurité et cryptographie de l’école, ont récemment mis en ligne deux vidéos montrant des expériences TEMPEST réalisées par leurs soins sur plusieurs modèles de claviers PS/2 et USB. On peut notamment voir l’interception par le dispositif des chercheurs de la phrase ‘trust no one’, tapée sur le clavier d’un ordinateur distant.

Les chercheurs annoncent avoir découvert 4 techniques différentes pour récupérer les frappes sur un clavier, utilisables avec du matériel relativement bon marché et à une distance qui peut aller jusqu’à 20 mètres. Un article scientifique détaillant les expériences devrait être prochainement publié


Compromising Electromagnetic Emanations of Keyboards Experiment 1/2 from Martin Vuagnoux on Vimeo.

 

 


Compromising Electromagnetic Emanations of Keyboards Experiment 2/2 from Martin Vuagnoux on Vimeo.

 
< Précédent   Suivant >